assurance auto malus pas cher

ASSURANCE AUTO : DEVIS EN LIGNE

Remplissez le formulaire!

Vous êtes susceptibles de recevoir des offres commerciales de notre société pour des produits et services analogues à ceux que vous avez commandés.

Si vous ne le souhaitez pas, cochez la case ci-contre.

Actualité

Le pacte de responsabilité apportera 40 milliards d’euros d’ici 2017

2014-09-17
Assurance auto

Le lundi 08 septembre dernier, la fédération des banques et assurances (CFDT) a indiqué que le pacte de responsabilité aux 2 secteurs pourrait apporter plus de 2 milliards d’euros d’ici 2020. Par ailleurs, la fédération a sollicité les dirigeants de mettre en place « de vraies contreparties pour l’emploi».

Cette annonce de la fédération fait suite à la réunion du ministre du travail, François Rebsamen le mercredi 03 septembre dernier avec les représentants des entreprises et des syndicats issus de 50 secteurs professionnels. La réunion a eu pour objectif d’accélérer les concertations sur les contreparties du pacte su l’emploi, la formation et l’investissement qui prévoit une réalisation de 40 milliards d’euros d’ici 2017.

Le pacte prévoit un allègement des parts patronales ainsi que des impôts pour les entreprises travaillant dans le secteur financier afin de leur permettre de réaliser une économie de 440 millions d’euros jusqu’en 2015. Avec l’annulation de la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S) qui sera appliquée à partir de 2017,  ce montant serait de l’ordre de 1,3 milliard en 2019 puis de 2 milliards d’ici 2020.

Cependant, des dispositions relatives à personnes éloignées de l’emploi comme les handicapés, les séniors devront être mises en place. Selon toujours la CFDT, c’est le financement de l’alternance et de la formation professionnelle qui permettra de mettre fin à la surqualification à l’embauche.

Par ailleurs, Régis Dos Santos, actuel président du syndicat national de la Banque CFE-CGC indique que la réunion réalisée la semaine dernière n’aboutira pas à grand-chose. En effet, Dos Santos indique que lesecteur des banques et assurances est mécontent de voir leurs noms figurant dans la liste indiquée par le MEDEF comme ayant déjà engagé des négociations alors qu’ils n’ont eu droit à un état des lieux financier et social de la branche qu’au début de cette période estivale. Et ce président de demander que des consignes strictes soient mises en place par le ministère de tutelle afin de contraindre les entreprises à commencer les négociations nécessaires.

 

Tag:

Assurance autoAssurance pour malusséAssurance auto résilié pour non paiementAssurance alcoolémie
Share Button